Revue d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux

Notice(s)

Réf. 600603

Titre Variations mensuelles sur trois années du spermogramme de béliers de race Djallonké en région forestière de la Côte d’Ivoire = Three-year monthly variations in the spermiogram of Djallonke- breed rams in the Cote d’Ivoire forest region = Variaciones mensuales de tres años en parámetros del espermograma de semen de caneros de raza Djallonke en la región boscosa de Cote d’Ivoire
Auteur(s) Lavry G.N., Coulibaly M’B., Offoumou A.M., Datté J.Y.
Revue Revue d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux
Publié en 2016
Volume 69
Pagination 111-116
Numérotation 3
Mots-clés Ovin, bélier, Djallonké, récolte de sperme, fécondation, Côte d’Ivoire = sheep, ram, Djallonke, semen collection, fertilization, Cote d’Ivoire = ovino, morueco, Djallonke, recolección de semen, fecundación, Cote d’Ivoire
Résumé Les variations mensuelles du volume, de la motilité massale et de la concentration de la semence ont été étudiées pendant trois années chez quarante béliers Djallonké de la zone forestière de Côte d’Ivoire. Deux éjaculats ont été récoltés par semaine à l’aide d’un vagin artificiel. Pour chaque année, le volume a été plus faible avant mai (de 0,55 ± 0,03 à 0,75 ± 0,04 ml) qu’après (de 0,61 ± 0,8 à 0,9 ± 0,61 ml) où les variations ont été significatives, sauf en 1993. La motilité massale n’a enregistré que des baisses significatives dans l’année (de 4,42 ± 0,06 à 3,5 ± 0,2), mais avec un accroissement des valeurs entre avril et juillet (entre 3,85 ± 0,01 et 4,45 ± 0,03). La concentration a augmenté d’avril à août et significativement en juin et juillet [de 3,36 ± 0,12 × 109 à 3,8 ± 0,12 × 109 spermatozoïdes (spz)/ml)]. Les moyennes globales des trois années ont montré a) une augmentation du volume à partir de juin (de 0,71 ± 0,02 à 0,77 ± 0,02 ml), et b) une baisse de la motilité massale significative de février à avril (de 4,28 ± 0,06 à 4,01 ± 0,1), en juillet (3,9 ± 0,1), en septembre (4,1 ± 0,07) et en décembre (3,92 ± 0,1). La concentration a augmenté en juin (de 2,95 ± 0,05 × 109 à 3,52 ± 0,07 × 109 spz/ml) et juillet (3,18 ± 0,06 x 109 spz/ml). La variation de ces paramètres chez le Djallonké a donc été annuellement différente, non caractéristique et non-circannienne. Toutefois, la période entre avril et août a été plus favorable à l’augmentation des paramètres. Malgré les baisses significatives de la motilité massale, les paramètres ont été de bonne qualité pour l’insémination artificielle toute l’année.
Fichier REMVT16_111_116.pdf [381.57 Ko]

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
© Cirad - Contact : revue.emvt@cirad.fr