Revue d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux

Notice(s)

Réf. 600604

Titre Influence de la substitution des graines de soja (Glycine max) par celles de niébé (Vigna unguiculata) et du taux de protéines du régime sur les performances des pintadeaux de race locale au Burkina Faso = Influence of substituting roasted soybean (Glycine max) seeds by those of cowpea (Vigna unguiculata) and of the protein level in the diet on the performance of the local-breed guinea fowl in Burkina Faso = Influencia de la substitución de semillas tostadas de frijol de soya (Glycine max) por las de caupí (Vigna unguiculata) y del nivel de proteína en la dieta sobre el rendimiento de la raza local de gallina de Guinea en Burkina Faso
Auteur(s) Ouattara S., Bougouma-Yaméogo V.M.C., Nianogo A.J., Savadogo B.
Revue Revue d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux
Publié en 2016
Volume 69
Pagination 117-123
Numérotation 3
Mots-clés Numida meleagris, pintade, niébé, soja, protéine, alimentation des animaux, Burkina Faso = Numida meleagris, Guinea fowl, cowpea, soybean, protein, animal feeding, Burkina Faso = Numida meleagris, gallina de Guinea, caupí, soja, proteína, alimentación de los animales, Burkina Faso
Résumé Cette étude a eu pour but d’évaluer les effets de l’utilisation des graines torréfiées de niébé dans l’alimentation des pintadeaux de race locale, en substitution à celles de soja, sur leurs performances zootechniques et leur rentabilité économique. Trois cent pintadeaux de 12 jours d’âge ont été répartis en 12 lots. Quatre régimes alimentaires iso-énergétiques, incorporant 5,0 % et 10,0 % de graines torréfiées de niébé ou de soja respectivement au démarrage et à la croissance- finition ont été préparés. Ces régimes avaient des niveaux protéiques de 17,5 % ou 20,0 % au démarrage, puis de 15,0 % ou 17,5 %, pendant la croissance- finition. Les régimes démarrage ont été servis du 13e au 68e jour et ceux de croissance-finition du 69e au 222e jour. Les paramètres zootechniques (poids vif, gain de poids et ingérés alimentaires) ont été suivis toutes les deux semaines. A la fin de l’essai, quatre sujets par lot ont été abattus pour évaluer les rendements carcasses et de certains organes. La rentabilité économique des différents régimes a été évaluée. L’incorporation des graines torréfiées de niébé n’a induit des différences significatives pour aucun des paramètres étudiés, à l’exception de quelques paramètres des rendements carcasses. En revanche, la différence de niveaux de protéines a engendré des différences significatives en faveur des régimes les plus riches en protéines pour la plupart des paramètres mesurés ; la durée d’élevage des pintades des régimes plus riches a été réduite de deux semaines. Les graines torréfiées de niébé peuvent donc être utilisées dans l’alimentation des pintadeaux de race locale, en substitution à celles de soja.
Fichier REMVT16_117_123.pdf [233.85 Ko]

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement
© Cirad - Contact : revue.emvt@cirad.fr